Liste de 19 paris – bordeaux combien de kilomètres

Inutile de maintenir un semblant de suspens plus longtemps. Cet aller-retour entre Paris et Bordeaux en voiture électrique s’est déroulé sans accroc. A l’issue de ces près de 1 300 km parcourus en l’espace d’un week-end, pas l’ombre d’une frayeur, encore moins de véritable panne “sèche”. Et n’en déplaise aux méchantes langues, non, il n’a pas fallu trois jours pour relier la capitale et la Nouvelle-Aquitaine, que ce soit dans un sens ou dans l’autre.

Ceci dit, il n’y a pas beaucoup plus clivant que la voiture électrique. A l’exception peut-être de la façon de désigner un pain au chocolat, ou chocolatine de son vrai nom… Chacun aura donc sa propre interprétation de ce premier retour d’expérience. Aux yeux des automobilistes les plus “branchés”, qui ont oublié l’existence même des pompes à carburant, ce bilan, forcément positif, s’avère d’une banalité confondante.

Pour bien d’autres, cela n’est qu’un discours sponsorisé par un puissant lobby “d’électrificateurs”. De mon côté, je souhaitais juste apporter mon témoignage et néanmoins l’accompagner de 10 commandements/enseignements pour que cette petite aventure ne devienne plus qu’un simple voyage.

En bon bagnolard méfiant, biberonné au sans-plomb et autres carburants liquides, je prends mes précautions. Le choix de la voiture la mieux adaptée à ce périple en un temps relativement court est primordial. Il y a certes l’évidence Tesla pour diverses raisons : la sobriété de sa Model 3, le maillage relativement dense de son infrastructure de recharge, fiable et rapide de surcroît… Mais je suis un minimum joueur.

Reste donc à dénicher la bonne monture, entre la citadine frugale, mais à la capacité de batterie digne d’une pile bouton, et le dragster au pack monumental, mais aux multiples moteurs gloutons. Je jette alors mon dévolu sur la BMW i4 eDrive40, qui accueille les mêmes 83,9 kWh (bruts) que sa puissante sœur M50, mais se contente d’un seul de ses deux moteurs. Ses 340 ch devraient suffire.

Si sa plate-forme n’est pas exclusivement dédiée à la propulsion électrique (c’est aussi celle de la Série 4 thermique), au risque de compromettre l’optimisation de sa chaîne de propulsion, cette berline a le bon goût, par définition, de ne pas être l’un de ces massifs SUV à la pertinence plus que discutable en matière d’économie d’énergie.

Mieux, elle s’équipe en série d’un planificateur d’itinéraire via sa navigation et du pré-conditionnement automatique de sa batterie. Rien de révolutionnaire dans la catégorie, mais de quoi faire le nombre optimal d’arrêts et gagner de précieuses minutes à la borne de recharge. Ma stratégie se montre en tout cas payante. Un seul ravitaillement fut nécessaire, à l’aller comme au retour, grâce à une autonomie moyenne de près de 350 km sur autoroute, l’ordinateur affichant une consommation de 19,4 kWh/100 km après 1 300 km.

2. Pour le bon axe routier tu opteras

Tous les Français ne sont pas égaux devant l’électrification. Les convertis le savent bien, l’axe Paris-Bordeaux et l’A10 figurent parmi les mieux desservis de l’Hexagone en matière d’infrastructure. Pas moins de cinq stations Ionity jalonnent l’autoroute en direction de la province depuis la capitale. Le choix d’une voiture électrique lors de cette escapade estivale n’a donc rien d’une folie. Cela ne serait déjà plus la même histoire de relier La Rochelle à Saint-Etienne par le réseau secondaire ou même de se lancer dans un aller-retour entre Rennes et Quimper dans la journée, deux villes aux alentours desquelles la densité du réseau de recharge rapide laisse nettement plus à désirer.

3. Ta progéniture à la voiture tu synchroniseras

Une fois la destination enregistrée dans la navigation, celle-ci calcule automatiquement où, quand et combien de temps s’arrêter pour abréger au maximum le voyage en cas d’autonomie insuffisante. Pas question pour moi de lui tenir tête et de me lancer dans davantage d’investigations par l’intermédiaire des différentes applications proposées sur mobile.

Satisfait du résultat à l’aller, soit 600 km avalés en un peu moins de 6h50 (pause déjeuner comprise), j’obéis une fois de plus au retour. Au grand dam du petit dernier sanglé à l’arrière droit. L’héritier ne voit pas d’un très bon œil le seul et unique arrêt prévu aux alentours de Tours vers 21 heures alors qu’il a pour habitude de dîner à 19h30 pétantes.

S’offrent alors deux solutions. Opter pour l’équivalent d’un “undercut” si chère à certains stratèges de la F1, c’est-à-dire anticiper la recharge, au détriment du temps de trajet en risquant un second arrêt obligatoire. Ou endurer les protestations d’une progéniture affamée le temps de relier l’escale suggérée par le GPS. Voici finalement le plus grand dilemme auquel expose les grands voyages en voiture électrique (en famille).

4. Aux bornes de recharge tu ne t’éterniseras pas

Adepte du “splash-and-dash”, qui consiste en un arrêt à la pompe le plus bref possible pour rallier l’arrivée sans risquer la panne d’essence, j’apprends, en voiture “à piles”, à davantage prendre mon temps lors des ravitaillements. Pour peu que l’un d’eux coïncide avec le repas des enfants (voir 3ème commandement), le temps passe finalement très vite. Un peu trop même.

Un week-end de juillet, 12h15, l’espace restauration de la station-service à laquelle nous faisons halte à l’aller est littéralement bondée. Soudain, « C’eSt QUi Le pROpiétAirE dE La BMW iMmATRicULéE GD-853… ?! » s’écrie la jeune femme pleine de grâce derrière son comptoir, un avec un ton cordialement accusateur.

Je suis ravi de me présenter sans d’autre introduction à 300 inconnus. Dont sûrement une bonne cinquantaine ayant déjà une belle opinion de ces indécrottables béhèmistes, prêts à tout pour se rendre intéressants. L’avis de recherche émane en réalité d’un autre usager de voiture électrique, m’invitant à libérer la borne que je squatte depuis près d’une heure alors que ma batterie affiche maintenant le plein. En dépit de leur aménagement qui entretient souvent l’ambigüité, bien différent de celui des pompes à carburant, les stations de recharge ne sont pas à confondre avec un parking ! Une belle erreur de débutant.

5. Un paquet de Tesla tu dépasseras

Parmi les surprises réservées par ce périple, il y a le rythme adopté par la plupart de nos compagnons de route voyageant en Tesla. Comme évoqué plus haut (voir 1er commandement), les berlines et SUV de la marque américaine figurent par les plus efficients du marché, en plus de bénéficier d’un réseau de recharge dédié et puissant. Pourtant, pour des raisons que je ne m’explique pas, leurs conducteurs, en tout cas ceux dépassés lors cette expérience, se contentent de circuler prudemment de sur la voie de droite, à une vitesse bien inférieure aux limitations en vigueur. Une sagesse qui m’est évidemment bien étrangère, je conduis une BMW, rappelez-vous.

6. Du GPS tu te méfieras

Une voiture électrique est en général dépendante de son système de navigation. Si ce n’est pas pour calculer la stratégie de recharge la plus adéquate pour gagner du temps, c’est au moins pour mettre le cap sur la borne la plus proche. Attention néanmoins à ne pas se laisser mener par le bout du nez vers une station qui n’existe pas. Comme ce fut mon cas en région bordelaise. Le renfort d’Internet ou d’une application mobile n’est parfois pas du luxe pour séparer le bon grain de l’ivraie.

7. Du réseau Ionity tu dépendras

Fruit d’un consortium réunissant plusieurs constructeurs, dont BMW, le réseau de bornes Ionity s’avère quasi incontournable sur autoroute. Or ses forces s’accompagnent de persistantes faiblesses. La puissance et la densité des infrastructures sur un axe tel que l’A10 m’auront notamment permis de me limiter à seul arrêt par trajet, la navigation m’ayant suggéré une recharge de 26 minutes à l’aller et de seulement 20 minutes au retour.

En contrepartie, sans parler des tarifs évoqués plus bas (voir 9ème commandement), la fiabilité ne semble pas tout à fait au rendez-vous. Chacune des deux stations visitées ce week-end de juillet comportent au minimum une de ses bornes en panne. Ces soucis de maintenance ne semblent pas isolés puisque lors d’un précédent trajet en électrique (sur l’A11), la première question posée par d’autres usagers à leur arrivée fut « est-ce que ça fonctionne ? »

8. Les conditions de circulation tu ne négligeras point

La météo comme le trafic ont bien sûr des conséquences sur la consommation d’un véhicule thermique. Mais sur une voiture électrique, leur influence s’avère encore plus sensible. En témoigne la différence de consommation de notre i4 entre l’aller et le retour. De 18 kWh/100 km par 25° au sein d’une circulation dense qui favorise les phases de régénération (98 km/h de vitesse moyenne), l’appétit de son moteur passe à 21,1 kWh/100 km par 34° en l’absence de trafic (112 km/h de vitesse moyenne). Un écart de 16 %, l’autonomie se trouvant diminuée d’autant.

9. Dans les tarifs à la borne tu te perdras

Encore un phénomène qui n’épargne pas le monde thermique, mais qui prend des proportions délirantes en électrique. Si les prix à la pompe fluctuent d’un carburant à l’autre et entre deux stations, ceux du kWh atteignent des disparités surréalistes. Essentiellement parce que certains réseaux facturent encore à la minute quand d’autres calculent l’addition en fonction de la quantité d’énergie délivrée.

Ionity vient justement de passer d’un mode tarification à l’autre, le kWh étant désormais affiché à 0,69 € sur les bornes de 350 kW (les plus courantes sur autoroute). De quoi faire flamber le coût du “plein” à plus de 50 € dans le cas d’une i4 eDrive40. Comme les autres constructeurs du consortium, BMW propose heureusement un abonnement (offert la première année) donnant accès à des tarifs préférentiels… mais toujours fonction du temps passé ! Contre 17,99 €/mois, la minute à la borne Ionity revient à 0,30 €. Voilà qui explique les 16,50 € acquittés à l’aller (67,5 kWh en 55 minutes) et les 14,40 € (72,9 kWh en 48 minutes) au retour. Vous suivez ? Non et c’est normal.

10. Avec tes amis bagnolards tu te chamailleras

Même si j’ai conscience que le débat autour de la voiture électrique n’a rien d’apaisé, je reste stupéfait de la sécession faisant rage entre les différentes populations d’automobilistes. A l’issue de cette expérience concluante, étoffée de faits et chiffres, certains de mes amis, confrères et néanmoins contradicteurs vont jusqu’à prétendre que ce n’est que le résultat de la méthode Coué. Un argument imparable.

Plus de voitures électriques sur auto-moto.com :

Essai Kia EV6 GT : l’avenir du grand tourisme – VIDEO

Essai Nissan Ariya : circulez, y’Ariya à voir !

Essai Model Y Performance 2022 : familiale interstellaire

Top 19 paris – bordeaux combien de kilomètres synthétisé par Lamsach

TGV Paris Bordeaux vu du train par Laurence Lemaire

  • Auteur: vu-du-train.com
  • Date de publication: 04/29/2022
  • Commentaire: 4.79 (357 vote)
  • Résumé: N°2 Les 18 premiers kilomètres de la LGV (Ligne à Grande Vitesse) sont en zone fortement urbanisée ; des tranchées et tunnels les couvrent, de la gare …

Combien dure le vol de Paris, France à Bordeaux, France

  • Auteur: vol-duree.fr
  • Date de publication: 10/02/2022
  • Commentaire: 4.42 (264 vote)
  • Résumé: Combien dure le vol de Paris, France à Bordeaux, France. Durée estimée de vol de CDG à BOD. 01 h 10 min. Distance entre les villes est de 527.38 kilomètres …

Un train Paris-Bordeaux en 30 minutes, c’est pour bientôt !

  • Auteur: lebonbon.fr
  • Date de publication: 01/17/2022
  • Commentaire: 4.35 (311 vote)
  • Résumé: Le nouveau TGV Bordeaux-Paris prévu pour 2030 fera le trajet en 30 … le train roulera à une vitesse moyenne de 1000 kilomètres par heure.

Paris-Bordeaux en train: un temps de trajet divisé par 7 en un siècle et demi

  • Auteur: bfmtv.com
  • Date de publication: 08/25/2022
  • Commentaire: 4.17 (422 vote)
  • Résumé: Dans l’Histoire, les deux villes n’auront jamais été aussi proches par voie terrestre. Le nouveau TGV parcourra en effet les 630 km qui séparent …

Bus Bordeaux Paris pas cher dès 11.99 – ComparaBUS

  • Auteur: comparabus.com
  • Date de publication: 11/10/2022
  • Commentaire: 3.97 (527 vote)
  • Résumé: Combien de temps dure le trajet Bordeaux Paris en bus ? … Cette grande avenue fait environ 2 kilomètres et relie la Place de la Concorde à la Place …

Distances entre Bordeaux et Paris

  • Auteur: streetplace.org
  • Date de publication: 03/30/2022
  • Commentaire: 3.76 (448 vote)
  • Résumé: La distance entre Bordeaux et Paris est d’environ 499.1 km à vol d’oiseau (en ligne droite). Sur cette page vous avez les différents itinéraires entre …

Voler la distance de Paris à Bordeaux

  • Auteur: itineraire24.fr
  • Date de publication: 05/07/2022
  • Commentaire: 3.45 (399 vote)
  • Résumé: Paris – Bordeaux Temps de vol, durée de vol – Combien de temps est le vol? … Voler la distance de Paris à Bordeaux … Nombre de kilomètres (km):

Paris – Bordeaux Itinéraire, péage, prix

  • Auteur: ulys.vinci-autoroutes.com
  • Date de publication: 02/07/2022
  • Commentaire: 3.21 (334 vote)
  • Résumé: Le trajet Paris – Bordeaux traverse le quart sud-ouest de la France, et en empruntant cet itinéraire, long de 587 kilomètres, vous passerez notamment par …

Déménagement entre Paris et Bordeaux

  • Auteur: officiel-demenagement.com
  • Date de publication: 06/06/2022
  • Commentaire: 3.14 (281 vote)
  • Résumé: L’optimisation des trajets des déménageurs pour déménagement Paris-Bordeaux. Au delà de 100 kilomètres parcourus par le camion, on considère que c’est un …

La distance entre Bordeaux et Paris

  • Auteur: bonnesroutes.com
  • Date de publication: 10/06/2022
  • Commentaire: 2.8 (126 vote)
  • Résumé: La distance de Bordeaux à Paris est de 582 kilomètres par la route y compris 570 kilomètres sur autoroute. La route prend environ 4 heures et 46 minutes.

Location de jet privé Paris – Bordeaux

  • Auteur: aeroaffaires.fr
  • Date de publication: 12/21/2022
  • Commentaire: 2.8 (58 vote)
  • Résumé: Louez un jet privé Paris – Bordeaux pour tous vos déplacements professionnels et … 520 kilomètres, soit environ 1h15 de vol, séparent les deux aéroports.

Billets de Train & Bus Paris Bordeaux pas cher dès 0 € | Tictactrip.eu

  • Auteur: tictactrip.eu
  • Date de publication: 10/29/2022
  • Commentaire: 2.73 (52 vote)
  • Résumé: Autrement pour vous donner une idée de l’éloignement de ces villes, la distance depuis Paris vers Bordeaux est de 500 kilomètres à vol d’oiseau. Super nouvelle …

LGV Paris-Bordeaux : découvrez les futurs temps de parcours

  • Auteur: francebleu.fr
  • Date de publication: 01/19/2022
  • Commentaire: 2.65 (76 vote)
  • Résumé: Le plus gros chantier d’Europe : cinq années de terrassements puis d’installation des équipements ferroviaires sur un peu plus de 300 kilomètres …

Paris » Bordeaux (France) Éloignement, distance, trajet, kilomètres

  • Auteur: entfernungsrechner.net
  • Date de publication: 06/28/2022
  • Commentaire: 2.54 (89 vote)
  • Résumé: Ici, calculer en ligne la distance (trajet ou distance) entre Paris et Bordeaux en km (kilomètres). Y compris la durée ou l’horaire de vol ou l’itinéraire …

De Paris à Bordeaux par la RN10

De Paris à Bordeaux par la RN10
  • Auteur: desbiellesdanslatete.com
  • Date de publication: 03/28/2022
  • Commentaire: 2.48 (78 vote)
  • Résumé: Découvrez la présentation du parcours de Paris à Bordeaux par la RN10 – Route Nationale 10 – à moto avec des photos et la carte du trajet.
  • Résultats de recherche correspondants: Quelques longueurs de voies rapides encore avant de rejoindre Bordeaux. Le temps passe, les heures de route s’accumulent et j’ai choisi d’arriver par la voie rapide et le Pont d’Aquitaine. En face c’est un bouchon de plusieurs dizaines de kilomètres …

Itinéraire et distance de Paris vers Bordeaux

  • Auteur: l-itineraire.com
  • Date de publication: 02/19/2022
  • Commentaire: 2.32 (54 vote)
  • Résumé: Le trajet en voiture en départ de Paris située dans le département de Paris et Bordeaux dans le département de la Gironde se fait en 6 heures 1 minutes.

Distance entre Paris et Bordeaux

  • Auteur: distance2villes.com
  • Date de publication: 11/24/2022
  • Commentaire: 2.22 (121 vote)
  • Résumé: Il ya 499.30 km de distance entre Paris et Bordeaux et il ya 583 km par la route. Durée du voyage de Paris à Bordeaux: 5 heures 16 minutes.

Itinéraire Paris – Bordeaux en voiture, Péage

  • Auteur: distanceenvoiture.fr
  • Date de publication: 04/10/2022
  • Commentaire: 2.12 (148 vote)
  • Résumé: La distance entre Paris et Bordeaux est de 583 km. Le temps de trajet est de 5 heures et 30 minutes. *Les vignettes sont obligatoires sur les autoroutes et …

Calcul itinéraire entre Paris et Bordeaux

Calcul itinéraire entre Paris et Bordeaux
  • Auteur: verymap.net
  • Date de publication: 08/02/2022
  • Commentaire: 2.04 (104 vote)
  • Résumé: La distance entre Paris et Bordeaux est de 498.3 km en ligne doite (à vol d’oiseau). Cette page vous premet de calculer un itinéraire routier entre Paris et …
  • Résultats de recherche correspondants: Verymap.net vous permet de calculer la distance et l’itinéraire le plus optimal entre les communes de Paris et Bordeaux. Vous obtenez rapidement, grâce à notre planificateur de trajet, un plan d’itinéraire et la feuille de route entre Paris et …

Recommended For You