Liste de 10+ masque equipe de france rugby

Allez, tapes dans ma main ! Euh, t’es sûr ? (©Icon Sport)

Dimanche après-midi au Stadium de Toulouse, le XV de France achevait son année 2022 avec une rencontre de gala contre le Japon.

Bon, on ne va pas faire semblant, on ne savait pas trop à quoi servait ce match, ni pourquoi il se plaçait ici dans le calendrier. La rencontre contre l’Australie avait en quelque sorte constitué de bons petits préliminaires. Puis il y a eu l’Afrique du Sud, une incroyable orgie BDSM qui laissera probablement des marques pendant plusieurs semaines. Ce match contre les Brave Blossoms, lui, fait un peu office de clope après l’amour : on l’allume machinalement, sans vraiment en avoir envie.

Pourquoi le Japon en dernier ? Pourquoi terminer un dîner 4 étoiles avec un tiramisu Picard réchauffé aux micro-ondes ? Les voies de la FFR sont comme les factures des frais personnels de ses dirigeants : impénétrables. Mais cette opposition aura au moins une utilité : permettre au public toulousain de regarder un match de rugby avoir les commentaires d’Ugo Mola pendant 80 minutes. C’est toujours ça de gagné. Mauvaise nouvelle par contre : vous allez devoir continuer à subir les miens.

La compo :

Allez, MOI j’ai décidé de faire tourner et de laisser les remplaçants briller. Voici la compo du dimanche par @TuesdayRugby :

Le film du match :

Après « la bataille de Marseille » – c’est ainsi que les journalistes du futur de la promotion Cyril Hanouna de Sciences-Po Paris l’appelleront, quand il faudra écrire des articles sur l’Alzheimer précoce des joueurs impliqués – on pouvait s’attendre à une large revue d’effectif du côté français. Finalement, il n’en sera rien. À un horaire où l’on est plus habitué à regarder Des chiffres et des lettres, Fabien Galthié se montre aussi froid et calculateur que Bertrand Renard : il veut sa 13e victoire de suite, et aborde ce match avec le plus grand sérieux.

« Alors que je me souvienne bien du plan de jeu… dans nos 22, on tape… dans nos 40, on tape… dans les 22 adverses, ah tiens on tape aussi.» (©France 2)

Seuls les joueurs dont les corps gisent encore sur la pelouse du Vélodrome sont absents, et même Jonathan Danty est là : promis, son squelette est intact et il ne devrait pas laisser trop de liquide céphalorachidien sur le terrain. Suspendu pour son mauvais geste sur Cheslin Kolbe, Bad Boy Dupont n’aura pas l’honneur de jouer devant le public de sa ville de naissance selon WikiToulouse. Ainsi, Maxime Lucu va de nouveau avoir l’occasion de se frotter au très haut niveau après ses deux premières titularisations cet été contre… le Japon, déjà.

Vidéos : en ce moment sur Actu
Le problème du masque de Dupont, c’est que les trous pour les yeux sont un peu petits… (©France 2)

Vous me trouverez sans doute un brin condescendant avec les Nippons, tout de même 1/4 de finalistes du dernier Mondial. Mais justement, on les connaît les Japonais et leur fameuse tactique du « on fait semblant d’être nuls pendant 4 ans pour mieux vous surprendre en Coupe du monde ». Ce stratagème dit de « Pearl Harbor » (en hommage au film avec Ben Affleck) marche à tous les coups et on peut s’en réjouir, car les Japonais seront dans la poule de l’Angleterre dans un an.

Challenge Gregory Alldritt : pour une fois, un joueur débute la rencontre avec un plus beau cocard que lui. (©France 2)

Personnellement, je n’attendais donc rien de cette équipe en dehors de quelques coups d’éclat, et d’ailleurs on n’a pas à attendre très longtemps, avec une percée en plein milieu du terrain de Kazuki Himeno, le joueur préféré de tous les hipsters rugby de Twitter qui viennent te dire « Mais quel joueur ! Excellent avec les Highlanders en Super Rugby AOTEAROA ! ». Ignorez-les, de toute façon ils seront bientôt sur Mastodon. Le troisième ligne est stoppé 40 mètres plus loin, mais les Bleus se mettent à la faute.

Kazuki Himeno qui pourrait d’ailleurs bientôt avoir l’honneur de devenir un joueur formé à Toulouse. (©France 2)

Preuve que les Brave Blossoms ne prennent pas les résultats de leurs matchs au sérieux en dehors de la Coupe du monde, ils refusent de prendre les points dans une position favorable, alors qu’il pleut des cordes sur la Ville Rose (le soi-disant Sud-Ouest où il fait bon vivre… ne vous laissez pas avoir, en plus contrairement aux croyances populaires il n’y a pas la mer à Toulouse). Un choix regrettable puisque les Japonais vont commettre un en-avant, puis perdre définitivement le ballon sur une mêlée qui nous prouve qu’il n’y a que le TFC qui est revenu au plus haut niveau, ses jardiniers sont toujours en Ligue 2.

« N’oubliez pas de vous laver les mains avant de manger ! » (©France 2)

Côté français, on se montre beaucoup plus pragmatique. Les chenilles infernales derrière les rucks et les coups de pied dans la boîte de Lucu se succèdent, et on a l’impression de regarder des premiers de la classe réciter leur poésie d’une voix monocorde et sans vie. Heureusement, de temps en temps, un cancre oublie son texte et se laisse aller à l’impro : un aufelode improbable de Ramos amène une première percée de Fickou. Puis Ntamack adresse une jolie passe au pied au pied sur l’aile de Damian Penaud, qui va nous faire du grand Damian Penaud.

« Oh merde le plan de jeu ! » (©France 2)

Au lieu de choisir la solution simple et évidente, qui consisterait à ramasser le ballon et à jouer le surnombre qui se présente avec la bonne course de soutien de Moefana, Damian préfère faire quelque chose de complètement con et flamboyant. L’ailier clermontois tente un contrôle du pied ? Ou un grand pont ? Lui seul le sait. Même l’arrière japonais n’a pas compris et se retrouve frappé par l’état mental « confusion » comme dans Pokemon. Il échappe le ballon dans son en-but, et Penaud parvient à aplatir un essai que seul lui pouvait marquer, car comme le dit le dicton, la chance sourit aux fous furieux.

« Damien à Toulouse ! » s’exclame un public visiblement pas au courant de l’existence du Salary Cap (mais Didier Lacroix non plus). (©France 2)

5-0. Comme un chat qui a son quart d’heure de folie, le XV de France a eu le droit à ses 15 secondes d’audace. Mais on retombe vite dans la routine habituelle. Il faut respecter ces Japonais car comme chacun le sait, il ne faut pas se moquer des chiens avant d’être sorti du village. Sur deux pénalités en face des poteaux à 10m de la ligne japonaise, on choisit de prendre les points, et Ramos fait gonfler le score à 11-0.

Sinon, Julien Marchand fait des trucs de Julien Marchand. (©France 2)

Les rares sorties du plan de jeu sont punies, comme cette tentative de relance dans son camp de Ntamack qui aboutit à une perte de balle, et aux premiers points des Japonais, qui se disent que ce serait peut-être pas mal de ne pas finir fanny. Ntamack qui connaîtra d’ailleurs un match compliqué, rempli de maladresses et de choix douteux. Ma théorie : tel Samson, le fils à Milou tire toute sa puissance de sa chevelure. Et là, sous la pluie, sans aucun volume, avec ses mèches tristement collées sur le front, il est impuissant. Matthieu Jalibert utilisant du gel fixation béton, il n’a pas le même problème, comme on le découvrira en fin de partie.

Contre les Brave, il aura été nippon… nippon. (©France 2)

La rencontre se poursuit sur ce faux rythme.
Pour succéder au ministre de l’intérieur, Jason Tatane nous fait plutôt le ministre du budget et joue comme un comptable. Mais pour ce qui est de reconduire des étrangers à la frontière, Sekou Macalou s’en charge avec brio. Après la sortie sur blessure de Fickou, le Parisien est rentré une nouvelle fois à l’aile. Aura-t-il un jour la chance de débuter un match international en troisième ligne ? Allez, peut-être contre la Namibie à la Coupe du monde, un match où il pourrait marquer un essai de 50m et lancer la #Macaloumania (les supporters pourraient par exemple venir en tribunes déguisés en Franklin la tortue).

Cette faculté à traîner des gens par terre pourrait lui permettre de trouver un bon job de videur Chez Tonton. (©France 2)

Toujours dominateurs, les Bleus continuent de jouer les épiciers et prennent une nouvelle fois les points sur une pénalité dans les 22m nippons, 14-3. Ce choix occasionne d’ailleurs quelques sifflets du public toulousain, apparemment pas nostalgique de Guy Novès. Mais alors que la perspective de démarrer la sieste et de se réveiller seulement à la fin du match semblait de plus en plus plausible, quelque chose se passe. Encore une fois, c’est dans le désordre que les Tricolores arrivent parfois à exprimer leur créativité : après un ballon échappé en touche, Lucu en hérite et trouve le moyen de s’échapper sur le petit côté. Ollivon est au soutien et va conclure un essai qui ressemble à à peu près tous ses essais en équipe de France. Notons au passage que sur France 2 on a le droit à tous les clichés possibles sur cette action : Yachvili qui parle du Pays basque pendant 10 minutes alors qu’on s’en fout, « le Grand Charles » ou encore « les grands compas »… comme quoi il n’y a pas que les Bleus qui récitent bêtement des trucs préétablis.

Croyez-le ou non, mais Lucu aura réalisé plus de percés que Dupont sur cette tournée. (©France 2)

21-3 à la pause, on se dit que le boulot est déjà fait. Mais les Samourai vont mettre les Bleus dans la sauce dès le retour des vestiaires, avec une nouvelle percée au ras d’un ruck. Shogo Nakano déchire la défense française, navigue tel un majestueux catamaran sur la Route du rhum puis parvient à servir son demi de mêlée Saito qui va conclure un bel essai, 21-10.

« Un essai à revisionner en streaming sur SAITO ». (©France 2)

Le début du second acte est clairement à l’avantage des Nippons qui maintiennent le ballon sur de longues séquences de jeu. On croirait voir l’Écosse : c’est fluide, c’est joli, mais ça pourrait durer 3h que ça ne progresserait pas d’un mètre. La tactique française va donc consister à attendre que ça se passe, jusqu’au moment où le vent va tourner et où une opportunité de marquer se présentera.

Pauvres Japonais ramenés à l’aéroport de Blagnac sur chaque tentative de percussion. (©France 2)
Estacion venenta : Ramonville. (©France 2)

En parlant de vent qui tourne, Ntamack quitte le terrain en sang, après avoir vécu ce genre d’après-midi de merde où rien ne va dans le bon sens. Jalibert le remplace rapidement, on sent que le Bordelais, lui, va est dans un bon jour. Il semble à l’aise, libéré, comme un ado qui a l’appart des parents pour lui tout seul le week-end et qui compte organiser une grosse fiesta. Le licenciement de Christophe « arrête, t’es pas mon père » Urios est sans doute une coïncidence.

« J’aurais mieux fait de prendre un rouge contre les Boks moi » (©France 2)

Sur un de ses premiers ballons, Jalibert réceptionne le cuir au fond du terrain, et il fait quelque chose qui a alors un délicieux goût d’interdit : un jeu au pied… offensif. Le rebond lui sourit, et après une jolie course et quelques crochets, Bastien Chalureau est lancé vers la ligne. Le Montpelliérain est alors arrêté in extremis par un courageux antifa japonais. Mais le ballon ressort vite, et après une longue passe de Danty, Macalou joue bien le surnombre pour offrir un doublé à Penaud.

Principal point fort : il est bon. Principal point faible : il le sait un peu trop. (©France 2)

28-10. Distancés au score, les Fleurs Courageuses ne lâchent pas l’affaire pour autant. Après une erreur d’Alldritt sur un renvoi, ils tapent en touche. Et derrière, c’est un bel essai Playstation, avec une combinaison millimétrée qui laisse la défense française totalement passive et silencieuse, un peu comme la presse sportive française quand on annonce la sélection d’un joueur condamné pour agression raciste. 28-17.

La combinaison que votre club de Fédérale 666 va essayer de reproduire le week-end prochain. Et échouer misérablement. (©France 2)

Les Français ne peuvent décemment pas laisser le public du Stadium rentrer chez lui en ayant marqué moins de 30 pions. Les partenaires de Charlot Livon mettent alors un nouveau coup d’accélérateur, et après une nouvelle action initiée par Jalibert, Jonathan Danty est servi en bout de ligne. Plaqué, le Rochelais nous offre un plongeon spectaculaire et semble réussir à aplatir. Une prouesse athlétique qui rend obsolète toutes les comparaisons faites avec Mathieu Bastareaud au cours de sa carrière (même si personnellement, j’aurais payé très cher pour voir Basta essayer de faire ça). Malheureusement, après examen à la vidéo, cet essai digne du rugby à XIII est refusé. D’ailleurs, saviez-vous que c’était la finale de la Coupe du monde de rugby à XIII ce week-end ? Non ? Et bien c’est normal car tout le monde s’en fout.

Ca s’est joué à un cheveu sur la langue (je crédite @BoucherieObalie vu que ce tweet n’était pas de moi). (©France 2)

Tout à l’heure, on parlait d’un essai Playstation. Ça tombe bien, un autre joueur entre dans la partie : Matthieu Jalibert. Le genre de joueur insupportable, qui profite d’une faille de l’intelligence artificielle pour faire systématiquement la même chose, et ça marche. Depuis son entrée, le Bordelais spamme les touches L1 + Triangle pour faire des petits coups de pied par-dessus de la défense. C’est une nouvelle fois récupéré, et après un relais d’Alldritt, c’est Jelonch qui aplatit le 4e et dernier essai français. Ouf, le bonus offensif est sécurisé !

Fast and Fuck Urios. (©France 2)

35-17, c’est le score final de cette rencontre qui n’a pas servi à grand-chose, à part peut-être à relancer le sempiternel débat Ntamack vs Jalibert. Pas très original, certes, mais il faut bien trouver des marottes pour s’occuper à cette époque étrange où le XV de France écrase tout sur son passage. Ce n’est pas comme si on avait beaucoup d’options pour animer le débat. On ne va quand même pas confier une chronique à Richard Dourthe, quand même ?

Au fait, un match au Stadium ne pouvait pas se produire sans un petit hommage au GOAT, Luke Burgess. (©France 2)

Il est donc temps de dire au revoir aux Bleus, que l’on retrouvera en février prochain pour le Tournoi des 6 Nations et un match d’ouverture tout nul contre l’Italie, comme le veut la tradition. Allez, j’ose le dire : moi je me fais chier moi avec cette équipe. Ange Capuozzo, sauve-nous, arrête cette série de victoires à Rome, tu es notre dernier espoir !

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Rugby dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Top 10 masque eq
uipe de france rugby synthétisé par Lamsachdoda

Masque Bleu – Collection officielle Equipe de France

  • Auteur: colizey.fr
  • Date de publication: 12/25/2021
  • Commentaire: 4.89 (630 vote)
  • Résumé: Collection officielle Equipe de France de Football. Masques FFF pour les adultes. Produit officiel, sous licence EQUIPE DE FRANCE. Marque déposée et…

Masque equipe de football france – Cdiscount

  • Auteur: cdiscount.com
  • Date de publication: 10/26/2022
  • Commentaire: 4.62 (478 vote)
  • Résumé: Découvrez nos offres Masque equipe de football france : large sélection de … Couleur SM014-20 Foulard tête Bandana de Rugby avec Logo de l’équipe de …

Sans masque dans les tribunes du Stade de France, Serge Simon

  • Auteur: rugbycleek.com
  • Date de publication: 06/14/2022
  • Commentaire: 4.5 (445 vote)
  • Résumé: Ce vendredi soir à l’occasion du match de l’équipe de France contre l’Ecosse, … Rugby : le RO Agde sous le choc après la disparition de Benjamin Fourquier …

Ovale masqué – Page 2 – Le Rugbynistère

  • Auteur: lerugbynistere.fr
  • Date de publication: 10/22/2022
  • Commentaire: 4.03 (515 vote)
  • Résumé: Guide de survie au pays du rugby : comment s’occuper pendant un trajet en bus ? … Quand Ovale Masqué infiltre le mur Facebook du XV de France.

Le Coq Sportif, la marque française de sport depuis 1882 – Le Coq

  • Auteur: lecoqsportif.com
  • Date de publication: 01/30/2022
  • Commentaire: 3.87 (330 vote)
  • Résumé: XV de France. Droit au cœur. Découvrir … Collection FRANCE RUGBY … Devenez ambassadeur de la marque, rejoignez une équipe, une famille. #LECOQSPORTIF …

Décryptage : pourquoi les Bleus rencontrent des difficultés dans l’utilisation du ballon

  • Auteur: lequipe.fr
  • Date de publication: 05/12/2022
  • Commentaire: 3.74 (568 vote)
  • Résumé: … masqué les difficultés de l’équipe de France dans l’utilisation du ballon face à des … Rugby. Décryptage,. Bleus. exclusivité abonnés …

Le Japon avance masqué avant d’affronter les Bleus

  • Auteur: rugbyrama.fr
  • Date de publication: 02/01/2022
  • Commentaire: 3.4 (470 vote)
  • Résumé: Ces deux derniers succès, juste avant de recevoir la France, ont néanmoins … Jamie Joseph sont encore cette équipe au rugby électrique, …

XV de France : le Japon avance masqué

  • Auteur: sudouest.fr
  • Date de publication: 02/05/2022
  • Commentaire: 3.31 (403 vote)
  • Résumé: Les hommes du sélectionneur néo-zélandais Jamie Joseph sont encore cette équipe au rugby électrique, fait de vitesse et de changement de …
  • Résultats de recherche correspondants: « Le Japon a beaucoup plus d’images de nos matches que nous d’eux », a expliqué de son côté le deuxième ligne Thomas Lavault. « C’est une équipe qui met beaucoup de vitesse et de mouvement, qui est très structurée. Ils suivent leur plan de jeu, donc …

Antoine Dupont France Rugby Masque

  • Auteur: redbubble.com
  • Date de publication: 05/01/2022
  • Commentaire: 3.02 (306 vote)
  • Résumé: Achetez le design « Antoine Dupont France Rugby » par Rhys40 sur le produit suivant : Masque. … Ballon équipe de France rugby à XV Masque sans plis.

Masque tissu homme Eden Park officiel équipe de France de rugby FFR

  • Auteur: derbystore.fr
  • Date de publication: 08/28/2022
  • Commentaire: 2.93 (176 vote)
  • Résumé: Masque tissu homme Eden Park officiel équipe de France de rugby FFR. 15,00 €. TTC. Masque homme Eden Park réversible marine et rose en tissu …

Recommended For You